19 SEPTEMBRE 2019 – au 5 JANVIER 2020
Commissariat de Claudine Grammont et Dominique Païni

 

Pour la première fois, le musée Matisse se propose d’explorer les liens entre Henri Matisse et le cinéma. Spectateur assidu, Matisse aborde le cinéma comme un divertissement mais pense aussi son œuvre en fonction de cette nouvelle forme d’expression populaire.

 

Henri Matisse, Les Abeilles, Vence, 1948, papiers gouachés découpés,
Musée Matisse, Nice, don des héritiers de l’artiste, 1963
© Succession H. Matisse / Photo : François Fernandez

 

Il ne dédaigne pas l’observation de sa pratique de peintre à travers la « loupe temporelle » qu’est la caméra. Dans le film de François Campaux (1946), cette dernière dévoila que la fulgurance de son trait était nourrie par la préparation autant que par l’improvisation et la pensée.

En 1930, Matisse rencontra un des cinéastes majeurs du cinéma muet, Friedrich Wilhelm Murnau, à l’occasion d’un voyage à Tahiti qui fut décisif dans son parcours. L’intérêt de Matisse pour la danse, le mouvement des vagues et la répétition ornementale révèle qu’il fut obsédé par la métamorphose « à vue » des formes et la recherche de métaphores pour représenter le temps qui s’accomplit.

Le cinéma moderne, et plus particulièrement la Nouvelle Vague française (Jacques Rivette, Eric Rohmer, Jean-Luc Godard, Jacques Demy, Agnès Varda…) a élu Henri Matisse comme un de ses «patrons».

 

INFORMATIONS :

https://www.musee-matisse-nice.org

164, avenue des Arènes de Cimiez 06000 Nice.

Renseignements : (+33) (0)4 93 81 08 08
Fax : (+33) (0)4 93 53 00 22
musee.matisse@ville-nice.fr

Musée ouvert tous les jours sauf le mardi
de 10 h à 17 h du 1er novembre au 30 avril
de 10 h à 18 h du 2 mai au 31 octobre.

Fermeture de la billetterie 30 minutes avant
Fermé le 1er janvier, le dimanche de Pâques, le 1er mai et le 25 décembre.